Le Projet

Cela fait maintenant dix ans que ce projet agricole a démarré à l’initiative des producteurs Tamang de Rigaon qui souhaitaient diversifier leur activité agricole afin de créer une véritable économie régionale.

Grace au soutien financier de la Coopération International Monégasque et sous l’impulsion de Jérôme Froissard, ce projet ambitieux, qui avait germé en 2009, a vu le jour en 2010. Ce projet agricole a été suivi dès le départ par Catherine Speich, qui a également participé à l’élaboration de celui-ci, en tant que membre de l’Association Népal Avignon (ANA).

Avec un budget alloué de 25 000 €, le projet de développement économique du secteur agricole de Ree Gaun (Rigaon), s’est caractérisé initialement par cinq axes principaux:

             le développement de deux nouvelles cultures dans ce canton : le café et le thé,

             l’élevage, par la fourniture de chèvres pour le renouvellement du cheptel

             l’amélioration de l’apiculture avec la fourniture de ruches dites « modernes » plus pratiques à exploiter

             la plantation du Chiraito, plante médicinal et d’épices comme la cardamome noir

La gestion de l’eau avait également été abordée. Ces différents axes ont bien évidemment nécessité aussi un programme de formations.

Les producteurs se sont organisés au sein d’une coopérative, Rigaon Agriculture Coopérative (RAC) présidée par Mr Khasarki, avec également la formation de comités par secteurs.

Peu à peu ces cultures se sont mises en place dans les différents villages du secteur de Rigaon et aujourd’hui le projet porte ces fruits. Un suivi de cette action est réalisé pratiquement tous les ans. Nous avons pu constater l’intérêt suscité au niveau des producteurs ; certaines cultures, comme le café, ont cependant tiré leur épingle du jeu.

Suite au tremblement de terre de 2015, il est normal que les aspects de développement agricole aient été mis en 2ème plan.

Cependant, la formation de jeunes techniciens agricoles, Junior Technical Assistant (JTA), financée par Namasté Monaco, suivie du recrutement de deux d’entre eux en 2016, a indéniablement constitué un élément majeur d’appui au projet agricole.

Ce projet est mené dans un esprit de développement durable ; une forme de développement économique ayant pour objectif principal de concilier le progrès économique et social avec la préservation de l'environnement, ce dernier étant considéré comme un patrimoine devant être transmis aux générations futures.

Par ailleurs, le projet environnement mené actuellement par l’association monégasque est bien sûr complémentaire au projet agricole.

En 2019-2020 la phase de reconstruction urgente des villages est bien avancée, d’autres objectifs peuvent être de nouveau pris en compte comme le redéveloppement d’activités agricoles.

Dynamiques et motivés, les agriculteurs népalais du district, ont souhaité impulser un nouvel élan, et le travail avec des experts agricoles népalais à Rigaon va permettre de mettre en œuvre de nouveaux programmes, reflets de leurs besoins, pour améliorer leur façon de travailler (forte demande en conseils et formation, mais aussi en matériels).

Notre mission sera de les aider à mieux se structurer ; cela concerne en particulier le café, le thé, la culture d’épices, plantes médicinales, élévage…… mais aussi toute la filière agricole locale.

 

projetagricole